1day1product

Le e-commerce n’a de cesse de progresser sur les différents secteurs du commerce, prenant une part de plus en plus importante et poussant les entreprises à revoir leur stratégie. Pourtant, tous les secteurs n’ont pas la même évolution, tous ne suivent pas cette tendance à la même vitesse. Par exemple, ce n’est que maintenant que le secteur de l’hygiène et de la beauté, pourtant toujours porteur dans les magasins traditionnels, ne rattrape son retard sur ce secteur. Que ce soit porté par des grandes entreprises spécialisées ayant enfin changé de dynamique ou par sites plus axés sur l’innovation tel que 1 Day 1 Product, il convient d’analyser un changement fascinant.

Les causes d’un retard

Il a donc été établi que les secteurs de l’hygiène et de la beauté accusaient un certain retard lorsqu’on en venait à parler de e-commerce. Là où de nombreux secteurs se sont envolé sur Internet, que ce soit par des offres plus larges, des baisses de prix significatives ou encore des produits novateurs trouvables nulle part ailleurs (la stratégie que suit le site déjà cité, par exemple), l’hygiène et la beauté ont semblé réfractaires à ces évolutions pendant longtemps. Mais alors, pourquoi cette tendance, pourquoi cette différence ? La réponse est tout d’abord à chercher du côté des consommateurs, et plus particulièrement au niveau de leur comportement. En clair, le comportement des acheteurs n’est pas le même selon les produits qui les intéressent et, dans le cas des produits de l’hygiène et de la beauté, ils souhaitent utiliser tous leurs sens pour faire leur choix, et en particulier le toucher et l’odorat. C’est ce qui explique notamment l’état des ventes en ligne des parfumeries : si elles ont connu une hausse conséquente depuis 2015, la performance en ligne faisant gagner à elle seule de la croissance pour l’ensemble du secteur, la part par rapport au marché général reste faible. En clair, malgré les hausses, on estime toujours qu’en matière de parfum, le e-commerce ne représenterait qu’environ 5% du chiffre d’affaire total du secteur. Ce qui est en cause est évidemment la nature des parfums, que les clients veulent humer, tester et mettre à l’épreuve avant d’acheter, ce qu’un écran ne permet pas, à l’heure actuelle. Au vu des prix affichés par les parfums, cette réserve se comprend : les consommateurs ne veulent pas prendre le risque de se tromper et de débourser trop cher, ils veulent des certitudes dès l’achat. De plus, les parfumeries aiment jouer sur leur image de marque, installant une forme de mythologie dans leurs boutiques pour pousser les consommateurs à venir et tester, poussant ces derniers à se diriger vers les boutiques physiques plutôt que vers les sites.

Mais ce n’est pas le seul exemple. La sensation de toucher et de voir est, pour de nombreux produits de beauté, jugée très importante, avec cette idée qu’un écran ne saura reproduire les véritables nuances que l’on peut voir, en particulier pour tout ce qui a trait au maquillage. On veut le tester soi-même, notamment pour le rouge à lèvre, qui est un exemple très parlant de produit que les consommateurs tiennent à acheter en physique plutôt qu’en ligne. Une question de comportement, donc, mais aussi de législation. Tout ce qui a trait aux cosmétiques est très encadré par la loi, qui englobe par-là bon nombre de produits. Tous ces produits sont donc encadrés par un vaste ensemble de lois et de codes : le Code de la santé publique, qui est extrêmement strict et sujet à de nombreuses modifications pour s’accorder à l’actualité, le Code du commerce, évidemment au cœur du e-commerce, et le Code de la consommation, qui vise à protéger les consommateurs. Cette multiplication des législations se lie à une méfiance majeure de la part consommateur, qui juge avec beaucoup de méfiance les produits achetés en ligne qui pourraient rentrer en contact avec leur corps. Une défiance qui se comprend mais touche peu les professionnels comme 1 Day 1 Product, dont les produits sont systématiquement testés et approuvés avant d’être mis en vente. Néanmoins, l’exception illustre une règle qui a longtemps freiné l’implantation du e-commerce dans ce domaine.

Ce qui a redonné de l’énergie au secteur

Là aussi, plusieurs facteurs ont à prendre en compte pour comprendre ce retour progressif, et pour cette fois, on peut commencer par s’intéresser aux législation, et notamment les nouvelles lois mises en place. Dans ce cas précis, c’est la loi « Consommation » 2014, également nommée loi Hamon, qui a aidé le secteur, quoi qu’indirectement. Certes, les acteurs principaux ont quelque peu grincé des dents en voyant de nouvelles règles intervenir, une partie du texte ciblant spécifiquement les produits cosmétiques vendus en ligne. Mais voir un ministre porter personnellement le projet (Benoît Hamon était alors ministre délégué à l’Économie sociale et solidaire et à la consommation) a très certainement rassuré les consommateurs, qui sont donc devenus moins réticents à acheter en ligne, comme par exemple sur 1 Day 1 Product, forts de leurs nouveaux droits. Un interventionnisme d’État qui a donc bénéficié au marché.

On peut également se servir du Black Friday comme indicateur très intéressant des évolutions de consommation. Ce rituel venu des États-Unis amène des promotions considérables lors de la période de Thanksgiving, un mois avant Noël, et est particulièrement porté par sites de e-commerce, qui lui consacrent même le premier jour de la semaine suivant, intitulé le « Cyber Monday ». Le site pris en exemple fait par ailleurs partie des sites qui proposent des promotions et réductions de manière très régulière. Or, plusieurs sites estiment que durant cette période, la catégorie « mode et accessoire » sera la plus plébiscité par les acheteurs, quelle que soit leur génération, mais « l’hygiène et beauté » s’invite dans plusieurs top 3. Ainsi, la génération dite « X », celle née avant les années 80 mais qui n’appartient pas à la génération des « Baby-boomers », met l’hygiène et la beauté en deuxième place dans les achats qu’elle fera durant cette période de promotion, devant l’électroménager. Et si la génération Y, née durant les années 90 et 90, semble dédaigner ce secteur et lui préférer les jeux, notamment les jeux vidéo, la génération Z, ceux qu’on appelle les « millenials », mettent l’hygiène et la beauté en troisième position, juste derrière les jeux et les consoles. En somme, on assiste non seulement à une évolution du marché par ses acteurs, entre l’État qui s’est impliqué et les grandes entreprises qui revoient leur stratégie, mais aussi par ses consommateurs, où une nouvelle génération semble de plus en plus prête à acheter ses produits en ligne. Une évolution qui bénéficie de manière évidente au secteur.

Ce que propose 1 Day 1 Product

Là où le marché présente trop d’acteurs spécialisés, notamment des marques qui ne vendent que leurs propres produits, le site de e-commerce est un site qui a choisi de jouer une carte différente : celle de l’innovation, des produits qu’on ne trouve pas dans les magasins dit classiques. Une stratégie appliquée à de nombreux secteurs et notamment à celui de l’hygiène et de la beauté, le site réfléchissant aux besoins de problématiques spécifiques rencontrés par chacun pour proposer des produits adaptés. Par exemple, les ongles. Se ronger les ongles est déjà dangereux, le meilleur moyen de finir avec des blessures, voir un ongle incarné. Des ongles mal entretenus, rongés ou cassés, illustre souvent une mauvaise hygiène de vie dans le regard des autres, ou est interprété comme un signe d’anxiété, de mal être. Mais les ciseaux à ongles ne sont pas non plus la bonne solution, ils présentent aussi des risques. C’est pourquoi ce site exemple propose une lime à ongles électrique, faite pour agir avec précision et sécurité. Il est possible de s’en servir sans risque, que l’on soit enfant ou adulte, car même en l’appliquant directement sur la peau, elle ne présente aucun risque, et agit efficacement sur les ongles, permettant notamment de redonner une meilleure apparence aux ongles abîmés.

Mais le site a également pensé aux soins bucco-dentaires, une question qui touche beaucoup les jeunes (les dents seraient la première zone du corps à se détériorer chez les jeunes adultes qui quittent le foyer familial). Pour les aider, et palier aux manques de la plupart des brosses à dents, le site propose un jet dentaire à actionnement manuel, qui cible avec précision les zones les plus difficiles d’accès pour éliminer les traces d’aliments et réduire la plaque dentaire. C’est notamment un outil de choix pour ceux qui portent des appareils dentaires, pour aller chercher entre la dent et le métal. Un dernier exemple qui illustre avec pertinence les produits novateurs du site : un épilateur électrique novateur, qui ajoute aux soins habituels un effet qui retard la repousse des poils. En somme, l’absence de douleur, le soin esthétique, la capacité d’atteindre toutes les zones du corps et notamment les zones sensibles, un design optimal pour être bien manié et cet effet supplémentaire. Au bout du compte, le retour en force de l’hygiène et de la beauté dans le e-commerce viendra peut-être des sites comme 1 Day 1 Product qui font le pari des produits innovants.

 

×